3.1.2023

Orientateur

Premières vues

Dans le procès en droit bancaire, nous sommes toujours quatre.

Le demandeur, le défendeur, le Juge et ... le temps, qu'il est crucial de mettre à profit. Faire que cet agrégat, non invité au prétoire, mais toujours présent, soit un allié, et non un fardeau. Tel est l'objectif de cette section.

27.1.2017

Veuillée d'armes

2

Avant

C'est le temps le plus crucial du rapport judiciaire contre la banque. En demande ou en défense, c'est l'instant de la collecte documentaire, du rassemblement des pièces utiles à votre défense dans un référentiel structuré.

L'avocat ne doit pas hésiter. Il doit vous indiquer très vite la liste des documents pertinents qu'il faut lui transmettre, quitte à se saisir de cette occasion pour, comme je le vois souvent, décacheter les courriers non ouverts ...

C'est à cet instant que l'avocat doit faire l'état des lieux, vous donner un diagnostic, et vous expliquer le sens des documents dont vous n'aviez peut être pas compris la portée.

27.1.2017

Ecole de patience

3

Pendant

Au cours de la phase contentieuse à proprement parler - la période sans conteste la plus longue -, il faut dérouler la stratégie fixée. L'avocat doit préparer et émettre les actes de procédure nécessaire à l'avancement du dossier. Il doit également veiller à respecter les règles fondamentales du procès (les principes du contradictoire et de loyauté), ainsi que celle de sa profession (la courtoisie, la modération, le respect envers le travail des magistrats).

Il ne s'agit pas "foncer dans le tas", méthodologie qui conduit toujours à un échec certain.

1 / 3

Please reload